Textes 6

     Blagues    Devinettes         Gifs      Images      Roman
                               Accueil                          Menu
  14 astuces pour draguer un Homme !                                        
 
Astuce N° 1 
Situation : 
Vous ne le connaissez que de vue, mais ne savez pas comment l’aborder, vous avez peur de louper votre coup. Que faire ?
Passez devant lui en laissant tomber votre Télémoustique ( tout objet qui téléguide !)sans le faire exprès :

- votre mouchoir (en tissu si possible et propre !)

- votre sac (prévoyez qu’il soit bien fermé - bonjour le foutoir - et qu’il ne pèse pas une tonne ce jour là - il pourrait penser que vous transporter tout votre matériel de maquillage, manucure, sèche cheveux et j’en passe -)
- vos clés de voiture (s’il ne les ramasse pas au bout d’une minute, baissez vous immédiatement pour les ramasser, danger !)
 
Astuce N° 2
Si la tactique du ramassage ne fonctionne pas, repassez devant lui et laissez-vous tomber (vous trébuchez sur un caillou) pas sur lui, mais à ses pieds.

 

Astuce N° 3

Si la tactique de la chute ne fonctionne pas, sortez l’artillerie: vous passez devant lui, vous le regardez dans le blanc des yeux et vous lui dites soit :
- « vous n’auriez pas l’heure svp ? » (utilisez votre voix la plus suave possible et papillonnez autant que faire ce peu avec vos cils - vous aurez pris soin de vous remaquiller avant de vous présenter devant lui -)
ou :
- « excusez-moi, pourriez-vous m’indiquer où se trouve la rue machin-chose ? » (expirez, inspirez, ça sortira tout seul)
ou alors :
- « j’ai perdu mon porte-monnaie dans le métro. Auriez-vous 1€ à me prêter svp ? » (très bonne tactique le prêt, il sera obligé de vous revoir pour récupérer son € )

 

Astuce N° 4

Au premier rendez-vous :

1) lui faire comprendre qu’il vous plait un max

2) vous laisser embrasser mais pas touche au reste !

3) payer l’addition au resto pour qu’il ne croit pas que vous voulez être entretenue .

4) ne pas lui parler de vos 10 frères et soeurs (ça fait fuir)

5) ne pas lui parler de votre père qui s’est barré quand vous étiez dans le ventre de votre mère, il penserait « je suis encore tombé sur un cas social »

6) vous arranger pour avoir son numéro de téléphone, vous lui filerez le vôtre plus tard.

7) lui raconter que vous êtes la reine du dancing

Astuce n° 5

Si vous décidez de vous lancer dans la séduction  « coûte que coûte », « ça passe ou ça casse », laissez votre timidité au placard et équipez vous d’un aplomb de terroriste, indispensable pour contrecarrer les possibles résistances de votre partenaire. Ne vous laissez pas démonter si en lui prenant subitement la main au cours de la conversation (vous OSEREZ parce que votre audace vous le permet), il retire sa main comme si on l’avait vitriolé. Appelez à la rescousse votre solide sens de l’humour et glissez lui que vous avez un tic (celui de vous accaparer la main de quiconque se trouve en face de vous). Ne lui laissez pas le temps de réfléchir et encore moins de répondre, et passez immédiatement à un autre sujet de conversation. Ce soir-là, vous parlerez, beaucoup, de lui, de tout sauf de vous. IMPERATIF : vous devez faire en sorte de rester une énigme pour lui, du moins durant la durée des travaux d’approche ! IMPERATIF EGALEMENT : soyez certaine de dominer la situation (et de vous dominer vous), au moindre signe de faiblesse de votre part, tout est fichu. ENFIN, faites en sorte qu’il ait l’impression de dominer la situation, faites preuve de subtilité, de discernement.
 
Astuce n°6

Comment combattre sa timidité et faire preuve d’audace : - indispensable pour réussir votre « commando séduction » ci-dessus.

 a) Choisissez, parmi vos amies, une « séductrice née », celle qui n’a nul besoin de passer par le « commando séduction » pour faire tomber les mâles à ses pieds. Suivez-là. Partout. Faites vous inviter à toutes les soirées où votre amie sera présente. Observez-la. Ne manquez pas une miette de son capital séduction. Apprenez ses mimes, ses gestes, sa manière de déambuler, de parler. Intéressez-vous à tout ce qui la touche, la captive. Entraînez-vous devant votre miroir chaque matin, imitez-la, profitez-en pour améliorer votre look, sans toutefois devenir le clone de votre amie !

 b) Dès que vous vous sentirez prête, et que vous aurez plus ou moins assimilé les techniques de votre amie, choisissez un cobaye parmi vos connaissances. Il est impérativement recommandé de tester votre capacité de séduction sur une personne en qui vous avez confiance, le ridicule ne tue point, mais quand même, un échec monumental pourrait ébranler votre confiance nouvellement retrouvée.

 c) Dernière phase : vous avez testé votre audace auprès de vos amis, connaissances et vous avez même osé tenter votre chance avec des inconnus ! (pour le jeu, qui ne l’a pas fait au moins une fois dans sa vie !). Vous aurez acquis un aplomb de légionnaire lorsque lors d’une soirée, où votre amie « la séductrice née » déambulera parmi ses adulateurs, vous ne serez point ébranlée par les pouvoirs de cette dernière et que vous aurez réussi à lui en piquer un.

Astuce n°7

Soyez vous-même, à tout moment. C’est le plus important. Evitez de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas, la femme fatale à qui tout  réussit, ou encore la dragueuse expérimentée tous azimuts. Vous risquez de ne rien récolter, à part un échec monumental parce que vous ne réussirez pas à tenir éternellement dans un rôle qui n’est pas le vôtre. Ou alors, pire encore, vous récolterez une sale réputation.

 
Astuce n° 8
Evitez de trop en faire. Par exemple, miser sur le regard et le fixer dans le blanc des yeux pendant un très long moment comme s’il était un chien de faïence... vous aurez indubitablement l’air con. Le regarder droit dans les yeux, ok, à condition de savoir choisir le moment propice, retenir son attention et, surtout, que cet instant ne dure pas une éternité, juste le temps que votre regard lui fasse l’effet d’une décharge électrique. IMPORTANT : faites passer à travers votre regard tout ce que vous ressentez pour lui, l’intensité doit être telle qu’il devrait (en principe) en être déstabilisé.
Astuce n° 9

Sachez adopter une attitude de détachement, voire d’indifférence à son égard. Même si vous êtes folle de lui depuis le premier jour, que vos rêves, vos pensées ne sont peuplés que de LUI, il est indispensable que vous laissiez planer le doute, surtout au début. Tentez de conserver le contrôle de la situation, du moins la vôtre. Car l’erreur, c’est de se précipiter, de se mettre martel en tête que ses sentiments sont identiques aux vôtres. Prenez votre temps. Brouillez les pistes. Faites en sorte que l’éternelle remise en question se fasse dans son esprit et pas dans le vôtre. Evitez tout de même d’exagérer votre détachement, il pourrait fuir définitivement, ou de jouer pendant des années au jeu du chat et de la souris, dans le style : « je le fuis, il me suit. Je le suis, il me fuit ».

 Un exemple de « d’attitude »: passez devant lui, repassez, mais empêchez-vous de le regarder. Ne dites rien. Ni bonjour, ni zut. Jouez la carte du détachement un instant, puis l’instant d’après, celle de la tendresse infinie.
 
Astuce n° 10
Lors des premiers rendez-vous, évitez de vous lancer dans le long récit de votre biographie. Gardez cela pour les longues soirées d’hiver, lorsqu’il sera éperdument amoureux de vous. Evitez donc de centrer les sujets de conversation sur votre personne, bien que vous en mourrez d’envie, et faites le parler de lui. Découvrez ses qualités, ses hobbies, au besoin s’il insiste pour vous questionner sur vos goûts, répondez sur une question. Fixez votre attention uniquement sur lui. Les hommes aiment qu’on les place sur un piédestal. Mettez donc l’emphase sur ses qualités, il en aura au moins une puisqu’il vous intéresse.

Astuce n° 11

Soyez subtile d’accord. Mais pas trop ! Un exemple : Vous organisez une méga fête dans le but d’inviter un mec en particulier sans que ça sente le coup fourré. Sûr qu’il ne va rien soupçonner. Tellement rien qu’il ne saura sans doute jamais qu’il vous intéresse. Si on n’ose rien, on n’obtient rien.

 

Astuce n° 12

 - je sélectionne pas n’importe qui. Je prends le mec le plus convoité ou celui qui a fait craquer un canon. C’est une valeur sûre.

- j’évite de ricaner trop fort quand je suis en conversation avec lui, rien de pire pour les faire fuir.

- je lui parle de mes ex avec détail pour pas qu’il pense que je suis une coincée .

- j’évite d’être trop subtile, ça le désoriente et après il ne sait plus où il en est.

- je ne laisse jamais filer une occasion sous prétexte qu’il y en aura d’autres. Si c’est le bon, je fonce quitte à devoir lui sauter dessus.

- je lui demande les doubles de ses clés au bout de la deuxième nuit, faut surtout pas lui laisser un moment de répit.

- afin qu’il se sente en famille, je lui présente mes parents, ma soeur, mes cousins. Une fois « entré dans la famille », il sera en phase « amour pour la vie »

- S’il résiste, je lui fais voir des films romantiques pour le mettre en ambiance. Des films où la fille épouse le type à la fin après plein de péripéties.

 
Astuce n° 14

Ca y est. L’affaire est sur les rails. Vous avez échangé vos numéros de téléphone. A NE JAMAIS FAIRE :

- Lui téléphoner toutes les 15 minutes, pire toutes les 5 minutes, pour lui demander s’il pense à vous, lui dire que vous pensez à lui, lui demander si vous lui manquez, lui dire qu’il vous manque, lui demander s’il vous aime, lui dire que vous l’aimer, etc. etc. etc. Vous n’obtiendrez qu’une chose : L’EXASPERER et à la longue, il fuira son téléphone ;

- Rester plantée 24H/24H devant votre téléphone à attendre son appel. Pire  : interdire à votre entourage de toucher à ce téléphone et l’accaparer pour vous toute seule en argumentant : « Et s’il téléphonait, qu’il trouve la ligne occupée, il ne rappellera plus ! ».

- Ne pas brancher l’aspirateur, la télé, le robot minute-machin qui fait un boucan terrible ... de crainte de ne pas entendre la sonnerie du téléphone.

-  Dormir avec, comme unique compagnon, votre GSM sur l’oreiller. Ben oui, on ne sait jamais...

- Cesser toute activité professionnelle, envoyer votre chef aux fraises, votre unique travail, attention, c’est de surveiller ce maudit téléphone.

- Et quand enfin, le téléphone SONNE : sauter sur l’appareil telle une hystérique, ne pas le laisser sonner au moins une fois ! (si c’est possible) et répondre d’une voix hagarde : « mon bicou c’est toi !!!! ». Manque de pot, c’est votre mère. La haïr, l’engueuler comme un poisson pourri et lui demander de ne plus vous appeler jusqu’à nouvel ordre : Vous attendez un coup de téléphone super urgent et elle ose occuper votre ligne !

Situations véridiques...... j’ai connu ça avec une copine, bien sûr !!!!

 


48 astuces pour passer le temps au bureau

 

Le matin

Huit heures, c'est 48 fois 10 minutes ! Pour la première fois, voilà comment tenir la distance

8h00 : Mise en condition : Réglez la hauteur de votre siège. Préchauffez votre PC.

8h10 : Café.

8h20 : Lisez le Journal interne. Des myriades d'informations passionnantes vous y attendent.

8h30 : Réorganisez entièrement votre Gestionnaire de Fichiers : créez des répertoires inutiles. Déplacez vos fichiers de l'un à l'autre, renommez-les: vous verrez, ça vous sort du quotidien.

8h40 : C'est la pause de 8h45 avec l'étage. Vous avez déjà pris le café, mais remettez ça, c'est bon pour la synergie de l'équipe.

8h50 : Avez-vous déjà remarqué qu'au troisième, ils font la pause 10 minutes après vous ? Rejoignez-les.

9h00 : Consultez vos mails. Si vous n'en avez pas reçu, relancez vos amis, avec accusés de réception, ça vous fera au moins ça à lire..

9h10 : Allez dans le Panneau de Configuration et changez les couleurs. Sachant qu'il y il y a 22 zones et 48 couleurs, ça fait 9.711x10^36 possibilités. De quoi s'amuser jusqu'à la retraite.

9h20 : Faites de l'ordre sur votre bureau : mettez les dossiers urgents à gauche, les dossiers en cours à droite et les dossiers dont vous n'avez pas envie de vous occuper en haut de l'armoire.

9h30 : Pause humour : lisez le tract CGT du jour. Si vous n'en avez pas, syndiquez-vous, c'est encore plus drôle.

9h40 : Allez prendre votre troisième Café.

9h50 : Rechangez de place les dossiers. Voila...on y voit plus clair, à présent.

10h00 : Prenez une feuille A4 et faites une compil de vos Post-It.

10h10: Dans le Gestionnaire de Programmes, changez le nom des applis : rebaptisez l'icône Souris en « Mulot », l'icône Excel en « Prise de burnes » et l'icône Word en Oueurde ». Très drôle.

10h20 : Jeu : Prenez l'annuaire de votre entreprise et essayez de joindre quelqu'un au hasard. Si par malheur vous n'obtenez pas la musique d'attente, mais la personne en question, trouvez vite un prétexte pour lui parler.

10h30 : Cela fait longtemps que vous n'êtes pas allé faire pipi. Ne risquez pas un accident du travail.

10h40 : Partez à la découverte de la bibliothèque d'images ClipArt de PowerPoint. Un monument de talent artistique (surtout la rubrique «  Formes » ).

10h50 : Remplissez votre note de frais. Si vous n'avez aucun déplacement ce mois-ci, il serait temps d'y remédier.

11h00 : Allez prendre votre quatrième café. Non, soyons fous : un cacao.

11h10 : Évasion. Vous aimez le ski ? Faites le 08 36 68 02 74 et vous serez en direct de Chamonix avec les prévisions météo.

11h20 : Allez, vous avez bien bossé. Autorisez-vous une partie de Solitaire. Conseil : orientez votre écran vers un mur. Astuce : gardez la main gauche sur les touches Alt+Tab. En cas d'irruption d'un collègue, zappez sur un tableau Excel bidon et prenez un air absorbé.

11h30 : Faites vos comptes. Astuce : faites-les sur Excel avec l'affichage à 50Mis à part vous, personne ne pourra identifier de quoi il s'agit. Pour parfaire l'illusion, vous pouvez mettre un gros titre en Arial 32 intitulé «  Audit financier du projet M21 » .

11h40 : Démontez totalement votre imprimante pour voir comment c'est fait.

11h50 : Il est midi. Allez manger.

 

L'après midi.

13h50 : Il est une heure et demie, on reprend.

14h00 : Café n°5. Celui-là, vous y avez droit, c'est écrit dans le statut du personnel.

14h10 : Tous ces cafés vous ont excités. Relaxez-vous : prenez un rapport quelconque puis, stabilo à la main, faites semblant de le lire et pensez à vos prochaines vacances.

14h20 : A propos de vacances : contactez votre CE pour avoir la doc 1999.

14h30 : Une nouvelle occasion d'utiliser cet inépuisable logiciel qu'est Excel : budgétisez vos vacances à la mer. Voyez à présent comme vos activités s'enchaînent sans temps mort et s'appellent les unes les autres.

14h40 : La bonne action du jour. Délestez votre collègue du sexe opposé d'une tâche ingrate et photocopiez vous-même un dossier de 179 pages avec des agrafes partout et des annexes A3 couleur recto-verso. Quel intérêt, me direz-vous ? A priori aucun.

14h50 : Allah vous le rend au centuple ! En remerciement du service rendu, vos relations avec le ou ladite collègue se font nettement plus cordiales. Vous passez 1 heure ensemble à discuter de tout et de rien, enfermés dans les sanitaires.

15h50 : Reprenez vos esprits (n'oubliez pas de vous laver les mains). Il y a du travail aujourd'hui. Pour l'expédier, appliquez la méthode des 3 tiers : 1/3 de délégation, 1/3 à voir en réunion avec le grand chef (pas avant 2 mois), et 1/3 à la poubelle.

16h00 : Ne prenez surtout pas de l'avance sur demain, cela pourrait créer des vides dans votre emploi du temps. Perfectionnez plutôt votre connaissance de l'Aide de Word.

16h20 : Pris au jeu, voilà 20 minutes que vous cherchez quelque chose de précis dans l'Aide. Laissez tomber, vous pourriez perdre votre légendaire bonne humeur.

16h30 : Si vous êtes passé aux 35 heures, bravo. Vous avez gagné, rentrez chez vous. Sinon, courage : plus qu'une heure à tirer.

16h40 : Discutez de la pluie et du beau temps avec la femme de ménage.  (Si vous habitez dans le Nord, engagez plutôt la discussion sur la bruine et le brouillard givrant).

16h50 : Un petit café sera le bienvenu pour vous lancer dans la dernière ligne droite.

17h00 : Ressortez la doc de votre dernière formation. A l'époque vous aviez fait des dessins dans les marges : maintenant, lisez de quoi il s'agit. Vous serez surpris de découvrir à quel point cela était intéressant.

17h10 : N'oubliez pas de remonter votre imprimante. Elle pourrait vous servir un jour ou l'autre, plus tôt que vous ne le pensez.

17h20 : Il est cinq heure et demie. Bravo. Avouez, vous n'avez pas vu le temps passer. Allez, plus que 7326 jours comme ça, et c'est la retraite.

 

Impressionnant non ? (et en plus, on est passé aux 35 heures... alors !!!)


                                             

                 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 7 - 8 - 9  - 10 - suivantes